Quand la neige danse – Sonja Delzongle

Une histoire extrême et glaçante


J’ai acheté « Quand la neige danse » après avoir vu passer un tweet de la maison d’édition Folio dans ma TL. Pas très original de ma part, mais très bien ciblé de la leur.

Puis, quand j’ai reçu le livre quelques jours plus tard, j’ai découvert que l’auteure, Sonja Delzongle, est diplômée des Beaux-Arts de Dijon, une ville chère à mon cœur. Ce qui n’a fait que me rapprocher d’elle et probablement de son écriture.

Alors que je terminais « La mémoire Fantôme » que j’ai trouvé très bon, je me suis dis qu’en pleine « mood » polar, je ne pouvais que continuer sur ce qui s’annonçait comme un thriller des plus glaçant.

Il me restait pourtant une petite réticence confirmée rapidement par ma lecture, le sujet de la maltraitance évoqué comme un des fils rouges de l’oeuvre. J’y suis assez sensible et m’abstiens en général de me plonger dans les livres, spécialement les romans noirs qui traitent de la terreur et de l’horreur vécue par des personnages de jeunes et très jeunes ages.

Si vous êtes comme moi, sachez que « Quand la neige danse » ne fait pas les choses à moitié et, bien que loin de verser dans l’horreur, titillera sans doute le cœur et l’âme des mamans comme des lecteurs sensibles à la question.

Ce fût donc mon cas. J’ai tremblé pour les petites filles (dont une à le même age que la mienne) qui sont au centre de cette histoire affreuse, complexe et qui prend toute sa puissance progressivement, au fil des pages.

Je me suis demandée où voulait en venir l’auteure, où cherchait-elle à m’emmener ? Dans quel recoin de la folie des hommes était-elle allée chercher son histoire ?

Et j’ai fini  par trouver. Après plusieurs détours, j’ai trouvé la folie là où on l’attend, prenant racine dans un hôpital psychiatrique au plus profond de la blessure d’une enfant.

Mis à part cet aspect un peu trop noir qui ne concerne que moi, j’ai trouvé le second livre de Sonja Delzongle excellent.

Le climat y est glacial, les personnages pour la plupart rudes et le criminel complètement détraqué et carrément jusqu’au-boutiste.

Entre gouttes de sang dans la neige, désespoir d’un père à la recherche de sa toute petite fille et esprit malsain, l’auteure ne nous épargne rien et fait monter la pression cran par cran, à mesure que l’on tourne les pages. C’est d’ailleurs une caractéristique particulière de ce livre. L’intrigue est là, tapie dans l’ombre des policiers qui piétinent … Puis tout à coup l’angoisse prend une nouvelle dimension et la peur s’insinue en vous à mesure que que le rythme de l’histoire (et les battements de votre cœur) s’affolent.

Je regrette peut-être un peu que l’aspect vibratoire de l’utilisation du pendule dans la recherche des éléments du crime n’ait pas été plus développé. Il s’agit d’un art auquel je m’intéresse personnellement et qui mérite selon moi d’être expliqué.

Cependant Sonja Delzongle nous fait déjà le plaisir d’en parler sans insister sur un éventuel côté excentrique ou loufoque de son utilisatrice.

J’ai lu ce triller passionnant en à peine quelques jours et je vous le recommande chaudement. À lire installé au chaud, avec une bonne tasse de thé ou de café brûlant.

Mais assez d’avis personnel, place au résumé

Dans la petite ville de Crystal Lake quatre petites filles mystérieusement disparues sans que personne ne puisse dire ni où elles sont, ni qui les a enlevées, occupent tous les esprits.

Joe Lasko le père de la plus jeune enfant, est prêt à tout pour la retrouver, y compris à faire appel aux pouvoir mystérieux d’une profileuse hors norme.

Pourtant, l’un comme l’autre sont loin d’imaginer les horreurs auxquelles ils seront bientôt confrontés.

Commencez votre lecture dès demain :
Quand la neige danse
Date de parution 06/04/2017 Édition Folio
EAN 978-2072708237 Collection Folio Policier
Nombre de pages 496 Format Poche

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Plumepics

Theme by Anders Norén


Plus de couvertures, de livres et de commentaires signés Plumepics, chez LivrAddict et sur Twitter sans oublier de retrouver ma plume personnelle avec Short Edition.