Ne lâche pas ma main – Michel Bussi

Excellence d’une intrigue qui ne se dévoile que dans les toutes dernières pages


Vous vous en doutez peut-être mais pour ce livre dont je ne connaissais absolument pas l’auteur, (quelle erreur) la couverture et le titre ont été de vrais coups de cœur, au delà de la 4eme de couverture.

Ce mélange de couleurs vives et joyeuses, de découpages presque enfantins se mêlant avec le titre qui laissait quant à lui présager un drame, leur opposition était si flagrante qu’elle me laissait déjà imaginer une intrigue parfaitement ficelée, l’implication d’une famille si ce n’était d’un enfant, le tout dans un cadre idyllique et nonchalant qui là encore ne semblait pas coller avec une enquête sans doute elle, beaucoup plus rythmée.

De page en page et de chapitre en chapitre j’allais m’enfoncer toujours plus dans une histoire absolument étonnante dont je n’ai vu arriver le dénouement à aucun moment.

C’est d’ailleurs absolument ce que je retiens de ce premier roman de Michel Bussi qui n’est croyez-moi, pas le dernier (Un avion sans elle attend sur ma table de chevet), l’incroyable capacité de ce professeur d’université de Rouen à tenir en haleine son lecteur en lui donnant une foule d’informations sur l’ici et maintenant, les personnages, leurs actions, les lieux, la progression de l’enquête à l’instant « T », sans leur permettre à aucun moment (ou si peu) de se projeter et d’extrapoler, c’est époustouflant.

Donc vraiment, si vous aimez le genre policier sans violence physique, le vrai policier de qualité qui détaille sans alourdir et développe son enquête comme si vous y étiez, je vous recommande vivement « Ne lâche pas ma main » sorti en 2013 et ses 417 pages.

De plus, l’auteur offre en toute fin de livre le premier chapitre de l’ouvrage suivant « N’oublier jamais ».

 

Mais assez d’avis personnel, place au résumé

 

L’Île de la Réunion, paradis isolé recouvert de palmiers, de plages de sable fin et enveloppé dans une atmosphère nonchalante que de nombreux touristes en quête de repos et de dépaysement viennent chercher chaque été est le théâtre des vacances de Liane, Martial et de leur fille Sofa Bellion, touristes plutôt aisés qui s’offrent une halte dorée loin de leur quotidien sans aucun doute plus bousculé.

Mais comme le dit si bien l’auteur le « rêve tourne cour »t quand après un moment passé au bord de la piscine, la jolie mère de famille disparaît sans laisser la moindre petite trace.

Immédiatement tous les indices et pas des moindres accusent le père, et lorsque Martial prend la fuite avec son enfant, les autorités de l’île sous la direction de la Capitaine Aja Purvi, sont certaines de tenir leur coupable.

Il faudra pourtant des heures et des jours de course-poursuite orchestrée avec brio au travers des limites d’une terre qui recèle de nombreuses cachettes, pour que les pièces du puzzle se mettent en place et que chacun commence à y voir plus clair.

Dans « Ne lâche pas ma main » il faut bien comprendre que tout le monde se trompe, les témoins, les flics, même la petite fille ne croit plus en son papa et le lecteur suit le même cheminement sans s’en rendre compte, jusqu’à ce que …

Commencez votre lecture dès demain :
Ne lâche pas ma main
Date de parution 26/04/2016 Éditeur Pocket
EAN 9782266244381 Collection Pocket
Nombre de page 439 Format poche

Next Post

Previous Post

© 2017 Plumepics

Theme by Anders Norén


Plus de couvertures, de livres et de commentaires signés Plumepics, chez LivrAddict et sur Twitter sans oublier de retrouver ma plume personnelle avec Short Edition.